Qui êtes-vous ?

Ma photo
une diététicienne, installée au pays du reblochon (Thônes) depuis 2006. Vous pouvez me contacter au 04.50.51.86.85 ou par mail, amandine.caullireau@gmail.com.

lundi 26 février 2007

Le cholestérol


Lors de mes consultations, je me rends souvent compte que l'on ne connaît pas le cholestérol. Je voulais donc faire le point pour vous éclairer sur cette graisse si souvent pourchassée... Attention cet article n'est pas un cours complet sur le sujet, mais il devrait permettre d'y voir plus clair !

Le cholestérol est toujours traqué, incriminé dans différentes maladies, comme les maladies cardiovasculaires. Il se retrouve dans les aliments (pour 1/3) comme les corps gras d'origine animale mais on est aussi capable de le synthétiser au niveau du foie (pour 2/3).

On le traque mais il faut savoir qu'il a de multiples rôles importants, comme par exemple :
  • précurseur de la vitamine D qui sert à la calcification des os
  • fluidifiant de membranes
  • intermédiaire lors de la synthèse de beaucoup d'hormones
  • composant des sels biliaires
Maintenant passons à la pratique, en prenant une prise de sang. Le cholestérol est mesuré en grammes/litre (ou en môle/ litre) de sang. La norme est de 1,5 à 2,5 g/l. Cela correspond à la somme du LDL et du HDL.

Mais que sont ces termes : LDL & HDL ?
Le cholestérol est une graisse, elle est donc insoluble dans l'eau. Mais il fait parti des lipides circulant et à donc besoin d'un transporteur : une lipoprotéine (protéine porteuse). Cette protéine est de haute ou de basse densité :
  • LDL (Low-density lipoprotein) est synthétisé par le foie. Il circule du foie vers les organes périphériques grâce à nos vaisseaux sanguins. Le LDL, en excès se dépose sur la paroi de nos artères, les bloquant petit à petit en formant une plaque d'athérome.
  • Le HDL (High-density lipoprotein) est quand à lui fait le chemin inverse. Il circule dans nos voies sanguines et rapporte le cholestérol vers le foie pour qu'il s'en débarrasse (sous forme de sels biliaires). Le taux normal de HDL-cholestérol (le « bon » cholestérol) est de : Homme : 0,4 à 0,65 g/L ou 1,0 à 1,65 mmol/L . Femme : 0,5 à 0,8 g/L ou 1,3 à 2,0 mmol/L.
Pourquoi parler de bon & mauvais cholestérol ?
Le LDL a tendance à boucher nos artères et à empêcher le flux sanguin. C'est donc un facteur favorisant les pathologies, c'est pourquoi on l'appelle "mauvais cholestérol". Le HDL quand à lui est un protecteur de nos vaisseaux, c'est un nettoyeur de nos artères !

Remarque :
Lors d'une analyse de sang un excès de cholestérol total est facteur de maladies, uniquement s'il s'agit d'un excès de LDL.
Et il faut tenir compte d'autres paramètres comme le surpoids, le sexe, l'âge ou encore l'activité physique qui sont des facteurs d'aggravation des risques.

Pour conclure, une hypercholestérolémie doit être traitée en première intention par des mesures diététiques. Une alimentation de meilleure qualité et la modification de certaines mauvaises habitudes évitent alors la prise de médicament.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire