Qui êtes-vous ?

Ma photo
une diététicienne, installée au pays du reblochon (Thônes) depuis 2006. Vous pouvez me contacter au 04.50.51.86.85 ou par mail, amandine.caullireau@gmail.com.

mercredi 23 janvier 2008

Amandine la patate...



Eh oui une race de pomme de terre qui porte mon nom méritait bien un article !

Plus de 100 variétés de pomme de terre sont proposées sur le marché amateur. Ces variétés se distinguent par leur précocité, leur saveur, leur rendement, la forme des tubercules, la couleur de la peau, leur aptitude à la conservation et aux utilisations culinaires.

Penchons nous sur le cas d'amandine...
Amandine : Craquez pour la plus fondante des pommes de terre ! Fine en bouche, Amandine se caractérise par une texture moelleuse et un léger goût de beurre frais.
À la vapeur, sautée ou mijotée, elle saura s’intégrer dans toutes vos recettes, des plus simples aux plus raffinées. Cette variété d’exception bénéficie du savoir-faire de grands
professionnels : sélection rigoureuse des plants et des terroirs, traçabilité du produit, modes de culture respectueux de l’environnement. Avec Amandine c’est la fraîcheur d’une pomme de terre nouvelle toute l’année !

La pomme de terre en général !
C'est un féculent, avant tout connu pour ses propriétés rassasiantes. Riche en glucides complexes (amidon), elle parvient en effet à caler les appétits les plus féroces avec une portion de 200 g seulement, soit un apport calorique modéré de 170 kcal. Est-il nécessaire de préciser que cet apport dépend du mode de cuisson choisi : à la friteuse, il double...

Valeurs nutritionnelles : pour 100 g
Protides 2 g Glucides 19 g Lipides 0,1 g Calories 85 kcal

Par ailleurs, son apport en vitamine C est d’autant plus intéressant que la pomme de terre peut être consommée très régulièrement. Ainsi, compte tenu des pertes à la cuisson, un plat de pommes de terre fournit en moyenne 18 mg de vitamine C par personne, soit plus de 20 % des besoins quotidien recommandés. Et s’il s’agit de pommes de terre nouvelles, cet apport peut dépasser 35 mg.

La pomme de terre fournit également une bonne quantité de minéraux, notamment du magnésium, nécessaire au système nerveux et musculaire, et du fer, qui manquent souvent à notre alimentation.

Elle contient une quantité relativement importante de protéines pour un légume (2 g/100 g). Celles-ci se trouvent essentiellement dans la pulpe, juste en dessous de la peau. Donc évitez de l'éplucher, grattez juste un peu la peau quand c'est possible. Enfin, la pomme de terre est une bonne source de fibres (2 g/100 g), qui contribue au bon fonctionnement du transit intestinal.

Dans tous les cas, notez qu'une pomme de terre primeur est plus riche en vitamines et minéraux, et qu'une cuisson vapeur permet de préserver et donc de bénéficier au maximum de ses atouts nutritionnels.
Bien entendu les fritures sont à éviter...

lundi 14 janvier 2008

Un petit post sur le café...

...en réponse au commentaire de Franck

Le café est un excitant, en excès il peut être néfaste à la santé (surtout s'il est consommé avec du sucre...). Cependant, des études scientifiques montrent un certain intérêt du café comme anti-oxydant ou préventif dans la maladie de Parkinson...

Le café jouerait un rôle bénéfique dans de nombreux autres problèmes de santé. Ainsi, la caféine jouerait un rôle dans le traitement des migraines. Cette substance est d’ailleurs déjà présente dans plusieurs médicaments contre les crises.

Nos poumons bénéficieraient également des effets de ce breuvage. Car la caféine pourrait améliorer la capacité respiratoire, chez les asthmatiques notamment. Le café serait également bon pour la santé... en empêchant les accidents de la route ! En maintenant la vigilance, il permettrait de réduire les risques d’endormissement au volant.

Enfin, il jouerait un rôle dans la prévention du cancer du foie et empêcherait la formation de calculs biliaires. Mais il ne faut pas négliger les effets néfastes de cette boisson…

Café à coeur
Les effets de la consommation de café sur les risques cardiovasculaires restent l’objet de nombreuses études, aux résultats souvent opposés. S’il est clair que le café augmente de manière transitoire la pression artérielle, il semble que sa consommation n’augmente pas les problèmes cardiaques.
Certaines études semblent néanmoins souligner que le café filtre ou bouilli serait particulièrement néfaste, en augmentant la concentration d’une substance toxique pour les artères.

Femmes enceintes, attention au café !
Les causes et les mécanismes de l’épilepsie sont encore mal connus. Néanmoins, un lien avec la consommation de café par la femme enceinte serait envisagé. Un manque d’oxygène chez le foetus à la fin de la grossesse notamment peut avoir de graves conséquences. Cela peut se traduire par la survenue plus tard de crises d’épilepsie.

Un os dans le café !
Le café ne serait pas forcément non plus l’ami de nos os. C’est la conclusion de plusieurs études qui soulignent que la caféine augmenterait le risque de fractures et accentuerait les problèmes d’ostéoporose.
De plus, l’expresso nuirait même à la santé de nos dents. En fait, il pourrait être à l’origine de problèmes d’absorption du calcium d’un côté, et de déminéralisation de l’autre. Mais, là encore, la dernière étude en date vient briser quelques certitudes, en ne dénotant aucun lien entre caféine et densité osseuse.

Côté sport
Plusieurs études contradictoires alimentent le débat sur les effets populaires.
On observe des effets positifs lors de prise de caféine dans des situations très précises :
- Lors d’un effort modéré "à jeun" effectué à 70% de Vo2max, il y a accélération du catabolisme des lipides organiques épargnant de ce fait le glycogène musculaire cependant la caféine seule présente dans l’estomac peut déclencher des troubles digestifs.
- En altitude (2900m) le café présente également des effets non négligeables sur la capacité d’adaptation à l’hypoxie.
- La consommation assidue de café influence également sur les effets recherchés de chacun.
- Les abstinents modérés ou occasionnels voit leur taux de caféine perdurer dans l’organisme et provoquer des effets secondaires pernicieux non négligeables (insomnies, excitabilité, manque de contrôle de soi, etc..)

Les caféinomanes et néanmoins sportifs (3/4 des français) ne bénéficieront pas des avantages sur l’utilisation des graisses à l’effort, sauf s’ils observent des périodes courtes de sevrage afin de décupler les effets bénéfique lors de la "reprise" (-4jours avant jour " J ").
L’effet placebo est à prendre en compte également dans la mesure de la performance, l’effet psychologique de la pause café et non négligeable dans les situations de "crise".

La consommation de café 1 heure avant un effort intense type 1 500m favorise l’utilisation maximale du glycogène (action sur le système central) et contribue à de meilleures performances.

Bref, il est intéressant de faire des pauses sans café de temps en temps !
N'oubliez pas que la variété fait l'équilibre !

jeudi 3 janvier 2008

Bonne année !

Je vous présente tous mes voeux pour cette nouvelle année !

Et voici quelques petits conseils de votre diététicienne pour nettoyer votre organisme.
Bonne santé...

  • graisses
pas de graisses cuites (ajouter à cru)
garder le beurre uniquement pour les tartines du petit déjeuner & en petite quantité
favoriser les huiles végétales (olive, colza, pépins de raisins...)

  • légumes & fruits
alterner entre crus et cuits

  • glucides
supprimer les glucides le soir pendant 2 à 3 jours
puis réintroduire 1 tranche de pain (25g) et le soir suivant doubler la quantité

  • protéines
choisir plutôt du poisson ou des viandes maigres (lapin, poulet, dinde...)
préférer des cuissons sans matière grasse (grill, poché, papillote)
les limiter le soir

  • boisson
boire suffisamment (tisanes, eau, thé & jus de citron chaud) en vérifiant la couleur de vos urines

  • divers
pas de chocolat, ni de café

À très bientôt !